Frelon asiatique "Vespa velutina nigrithorax"

Originaire d’Asie

Le frelon asiatique est présent du nord de l’Inde à la Chine et de la péninsule indochinoise à l’archipel indonésien. Les individus de la sous-espèce introduite en France, Vespa velutina nigrithorax, sont supposés être originaires de Chine. Dans les pays d’Asie continentale où ils vivent, les conditions climatiques sont comparables à celles du sud de l’Europe.

Espèce nouvelle pour la faune européenne, Vespa velutina nigrithorax a été signalée officiellement en France (pour la première fois en Lot-et-Garonne) en 2004. Une des hypothèses relative à son introduction est celle d’une arrivée accidentelle via des marchandises chinoises importées du Yunnan.

C’est une espèce qui attaque les abeilles pour s’en nourrir. Les apiculteurs craignent donc son extension.

Aire de présence

À la fin de l’année 2006, le frelon asiatique était largement présent en Aquitaine (dans les départements de Lot-et-Garonne, Gironde et Dordogne). Il commençait à être signalé dans les départements alentours des Landes, Pyrénées-Atlantiques, Tarn-et-Garonne, Lot, Tarn, Hautes- Pyrénées, Haute-Garonne, Gers, Charente, Charente- Maritime et Corrèze. Fin 2007, il atteint les départements de l’Hérault, de l’Aveyron, du Cantal, de la Haute-Vienne (Limoges), de la Charente-Maritime (La Rochelle) et le sud de la Vienne . L’espèce est donc aujourd’hui bien acclimatée en France et s’est largement répandue dans le grand ouest du territoire.
Les premières apparitions dans le canton de Couhé remontent à 2007.

Un nid a été détruit cette même année à Paplais sur la commune de Châtillion.


Les nids extrêment volumineux (entre 0,80 et 1,00 mètre de diamètre) ont une apparence extérieure de papier mâché de couleur gris clair.
Ils se situent aussi bien en tête des grands arbres à 15 ou 20 m de hauteur, en pignon extérieur de certains bâtiments que sous un hangar, ou bien caché dans un roncier à 50 cm du sol (cas au Tuffeau - Cne de Couhé).
L’eau étant indispensable à leur construction, ils ont toujours été repérés à 150 mètres maximum d’un point d’eau permanent.

Si le Frelon asiatique, comme le Frelon d’Europe, Vespa crabro, n’est pas particulièrement agressif, il est néanmoins recommandé de ne pas s’approcher des nids à moins de quatre mètres. La piqûre des deux espèces reste toujours douloureuse, et les personnes allergiques se doivent de faire attention.

Vous avez repéré un nid de Frelons asiatiques : chez vous, dans votre commune, dans les communes voisines, dans le département.

Vous pouvez aider les entomologistes et spécialistes du Museum à améliorer leur connaissance de la progression de l’espèce en France en renseignant une fiche qui permettra de compléter la carte de répartition de l’espèce.

A envoyer par e-mail à : vespa@mnhn.fr ou par courrier à : C. Villemant Muséum National d’Histoire Naturelle, CP.50, 45 rue Buffon, 75005 Paris

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017

Carte d’identité & Passeport